highline - Is the future a hybrid workplace ?
Le travail hybride:
un projet d’avenir pour les entreprises ?

Le travail hybride a montré son plein potentiel, au point que les chefs d’entreprise remettent en question l’emplacement de leur siège social. C’est notamment le cas de The British Petroleum Company plc qui, face à la pandémie et aux restrictions qu’elle implique, loue son siège social londonien pour adopter une nouvelle méthode de travail plus souple.

Les équipes de Highline se-sont donc questionnées : quelles sont les méthodes les plus efficaces du travail hybride ?

Renforcez votre avantage concurrentiel. La pandémie du Covid-19 a rendu le marché encore plus compétitif puisqu’elle nécessite une bonne réactivité au changement, une anticipation des mutations du marché et une identification des opportunités émergentes. Grâce à la flexibilité des espaces de travail, nous constatons que l'utilisation temporaire des bureaux permet une meilleure gestion des coûts. En effet, le financement des espaces est limité à des besoins qui varient dans le temps, permettant une meilleure rentabilité.

Développez les équipes géographiquement. En adoptant un modèle de travail "hub-and-spoke" grâce à notre collaboration avec Spaces, Highline a étendu son réseau international d'espaces de travail flexibles rendant toutes les équipes disponibles au plus proche de ses clients. Les espaces de coworking permettent à l’entreprise d’étendre sa présence sur plusieurs sites, tout en offrant des espaces de travail plus pratiques qui renforcent l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée des employés. Cette flexibilité permet non seulement de répondre aux enjeux actuels en s’adaptant à son environnement, mais également de faire face à la concurrence.

Adoptez les méthodes agiles. Pour être compétitif à l’heure actuelle, il est également nécessaire d’entretenir une culture d'apprentissage continu, de prise de décision efficace et de résilience. Selon Scaled Agile Inc, l'agilité numérique permet d’augmenter de 20 à 50 % la productivité, et de 10 à 50 % l'engagement des employés. L’agilité offerte par le travail hybride est un avantage opérationnel et économique tant pour les startups, que pour les PME et les multinationales.

Les entreprises doivent maintenir une culture d’apprentissage continu

Questionnez-vous. Les chefs d’entreprise doivent se tourner vers l’avenir en repensant l’organisation et le modèle de leur entreprise pour réagir aux événements rapidement et efficacement. C’est notamment ce que l’on observe chez les leaders des marchés qui comptent réduire la taille de leurs bureaux après la pandémie. Ainsi, Lloyds Banking Group compte réduire de 20 % et HSBC de 40 % leurs bureaux. En rationalisant leurs espaces de travail, ces entreprises adoptent une meilleure approche du travail.

Profitez des effets positifs d’un monde connecté. L’émancipation du « Workspace » aux quatre coins du monde permet aux entreprises de ne plus limiter leurs recherches à des lieux spécifiques. Cette évolution offre non seulement l’opportunité d’augmenter les chances de trouver le meilleur candidat, mais également d’accélérer le processus de recrutement en substituant les entretiens par visioconférence aux entretiens en présentiel.
Selon un rapport d'Absolute Personnel, plus de 60% des candidats considèrent fondamentale la flexibilité au travail. En effet, la flexibilité permet une baisse du coût de la vie à long terme pour les cadres. Autre élément important, le télétravail a un impact sur la réduction de l’empreinte carbone de l’entreprise, qui est une considération de plus en plus essentielle.

Soyez garant du bien-être de vos employés. Le travail hybride améliore la santé et le bonheur des employés, ce qui contribue à les fidéliser à l'entreprise. Dans sa continuité, elle engendre moins de rotation du personnel et, par conséquent, une baisse significative des coûts de recrutement. Ces derniers sont estimés représenter approximativement entre 15 et 25% du salaire brut annuel pour une nouvelle recrue. En effet, une étude de Society for Human Resource Management suggère que chaque fois qu'une entreprise remplace un salarié, elle perd entre six à neuf mois de salaire.

Plus d'articles:

%d blogueurs aiment cette page :