Environnement :
l'émergence de
nouveaux rôles

La ville de demain doit être écologique. La prise de conscience de cet enjeu s’est faite durant les dernières décennies et se fait plus urgente aujourd’hui. Cela signifie qu’il faut peut être moins construire, et certainement construire différemment. Avec ces nouvelles problématiques, de nouveaux rôles apparaissent autour du projet tant du côté de la maîtrise  d’ouvrage que de la maîtrise d’oeuvre. Décryptons ensemble les rôles AEMO et de MOEX Environnement.

de nouveaux rôles apparaissent tant du côté de la maîtrise d'ouvrage que de la maîtrise d'oeuvre

L’AEMO, assistance environnementale à la maîtrise d’ouvrage, consiste à assister la maîtrise d’ouvrage pour les aspects environnementaux du projet. Les missions sont de mener les études d’avant projet puis d’aider la maîtrise d’ouvrage à définir la programmation et les attentes pour chaque phase de projet. Avoir un sens de la pédagogie est aussi important afin de sensibiliser les différents acteurs et les inciter à l’action. Ce rôle suppose des connaissances sur les labellisations et certifications telles que HQE ou BREEAM, ainsi que sur les outils et logiciels permettant d’évaluer les projets sur ces points techniques. 
 
La MOEX environnementale, maîtrise d’oeuvre d’exécution environnementale, consiste à assister la maîtrise d’oeuvre pour atteindre les objectifs environnementaux du projet. Le poste est d’appliquer lors de toutes les phases du projet le volet environnemental demandé par la maîtrise d’ouvrage. Cela implique d’approfondir les études environnementales fournies et d’en intégrer les aspects lors de la conception, puis en phase PRO et DCE de rédiger la notice environnementale et la charte pour un chantier propre. Lors de l’exécution, un suivi est mené et des interventions ponctuelles peuvent survenir afin d’atteindre les objectifs fixés.

Le plus souvent les chefs de projet sont des ingénieurs ayant suivi des formations spécifiques

Quel parcours faut-il avoir pour prétendre à ces postes ? Il s’agit de postes techniques, où une bonne connaissance de la construction, de la thermique et des énergies est attendue. Le plus souvent les chefs de projet sont des ingénieurs ayant suivi des formations spécifiques sur les certifications et labellisations environnementales. De nombreux parcours existent aujourd’hui en génie civil, en ingénierie travaux sur les bâtiments passifs etc. Souvent c’est lors du master qu’il est possible de se spécialiser sur les problématiques liées au développement durable. Ensuite bien sûr, ce sont les opportunités et expériences professionnelles qui vous permettront de vous spécialiser et de progresser dans cette voie. 
 
Pour exceller, quel profil avoir ? Être passionné par l’écologie bien sûr, mais aussi adorer l’aspect technique du travail. Vous devez être à l’affût des innovations et réalisations : matériaux bio-sourcés, nouvelles techniques de construction etc. Il faut également faire preuve de rigueur pour rédiger chartes et dossiers pour les réglementations. Ces rôles vont prendre de plus en plus d’ampleur dans les années à venir, que ce soit dans les bureaux d’études, les maîtrises d’ouvrage mais également en agence d’architecture. Consultez nos offres d’emploi.
France

+ 33 (0)1 42 72 57 45

109 rue des Entrepreneurs

75015 Paris

Germany

+49 (0)61 31 89 08 737

United Kingdom

+ 44 (0)208 123 7877

20-22 Wenlock Road

London N1 7GU

© 2020 Highline Group

%d bloggers like this: