CV : Mettre en valeur
un parcours ponctué
de courtes expériences

Récemment vous nous avez posé des questions sur le CV sur Instagram et l’une d’elle méritait que l’on développe notre réponse : combien d’expériences en CDD courts peuvent influencer négativement le CV ? On parle ici d’un CV “sauts de puce” qui présente un profil aux nombreuses expériences courtes, CDD, intérim ou encore freelance, dans des structures différentes. Un parcours composé uniquement d’expériences courtes, de moins de deux ans, est parfois mal perçu par les recruteurs.  Pourquoi ?

Cet enchaînement de contrats courts est le signe pour eux d’une instabilité. Dans l’esprit d’un recruteur, il existe deux risques : soit vous ne vous investirez pas au sein de votre future entreprise soit vous ne vous intégrerez pas sereinement au sein de l’équipe. Deux points qui peuvent être essentiels pour une entreprise, et bloquant s’ils recherchent un profil expérimenté pour un poste à responsabilités, qui s’inscrit donc sur le long terme.

Cet enchaînement de contrats courts est le signe pour eux d'une instabilité.

Tout d’abord, sachez que ce préjugé négatif sur ce type de CV ne s’applique que pour des profils ayant acquis une certaine expérience. Lorsque vous démarrez votre carrière et que vous disposez d’un profil junior, il est courant d’avoir plusieurs courtes expériences. En effet, il est rare dans le domaine de l’architecture de décrocher un CDI en sortant des études. Beaucoup d’agences proposent dans un premier temps plusieurs CDD ou encore des missions en freelance. D’autre part, l’intérim est une autre manière de commencer une carrière : c’est l’opportunité de découvrir différentes structures et de se faire une idée plus précise de ce que l’on souhaite pour le long terme.

 

 

Si l’on n’est pas junior mais que l’on dispose d’un tel parcours, comment faire pour se mettre en avant ?

 

 

Une solution peut être de faire un CV thématique plutôt qu’un CV chronologique. L’objectif d’un tel CV est de faire ressortir vos champs de compétences plutôt que de présenter chaque expérience et son détail. Il peut être très utile également pour les profils seniors avec beaucoup d’années d’expérience. Vous pouvez donc classer les projets auxquels vous avez participé par secteur : logements, tertiaire, intérieur etc. Ou bien encore classer les projets en fonction des phases auxquelles vous avez participé. Cela donnera une idée plus précise de vos capacités et des missions pour lesquelles vous seriez à l’aise. Ensuite, indiquez les dernières entreprises pour lesquelles vous avez travaillé en bas de page de votre CV. Ainsi, plus besoin de détailler chaque expérience, quelques lignes suffiront !

 

 

Une autre solution est d’adapter le CV à votre recherche. Vous avez plusieurs expériences courtes dans différents secteurs mais aujourd’hui vous savez précisément quel type de poste, d’entreprise et de projets vous visez. L’idée est alors de faire ressortir les expériences pertinentes en lien avec votre recherche. Vous pouvez alors rédiger un CV chronologique en ne détaillant que certaines expériences.

 

 

Enfin, pour certains profils ayant mené plusieurs projets de front, souvent des profils entrepreneurs, il faut créer un fil rouge. La logique entre les différentes expériences doit pouvoir ressortir dans le CV. Il est possible d’écrire quelques lignes en tête du CV pour expliquer le lien que vous faites entre vos expériences ou encore de mettre en parallèle des projets personnels développés à côté de postes plus classiques.

 

 

Pour retrouver les autres questions réponses sur le CV, rendez-vous sur notre chaîne Youtube

highline

team@highline-group.com

© 2020 Highline Group

France

109 rue des Entrepreneurs

75015 Paris

+ 33 (0)1 42 72 57 45

United Kingdom

20-22 Wenlock Road

London N1 7GU

+ 44 (0)208 123 7877