Crise sanitaire : la Covid
et la recherche d'un
premier emploi ?

Quelle galère usuellement, et avec la crise sanitaire, n’en parlons pas… Avoir cravaché durant cinq années d’études pour ne trouver que des portes closes, ou plutôt une boîte e-mail désespérément vide, cela peut être frustrant voire inquiétant.

 

Tout d’abord, sachez que ce n’est en rien vous qui est mis en cause. La crise touche tout le monde et le secteur de la construction comme d’autres secteurs vont mettre un temps avant de se relever. Les entreprises sont frileuses en ce qui concerne les recrutements car elles manquent de visibilité sur le long terme. Le plus souvent, lorsqu’elles recrutent, leurs recherches se portent sur des profils spécifiques ou expérimentés, pas des profils junior à former. Ce qui rend la recherche d’un premier emploi d’autant plus difficile. 

Faut-il être prêt à tout accepter pour obtenir un travail ?

Avec un marché tendu où il y a plus de demandeurs d’emploi que d’offres, la tendance naturelle va vers une baisse des salaires accordés, baisse des avantages, des contrats courts plutôt que des CDI etc. Alors,  faut-il être prêt à tout accepter pour obtenir un travail ? Oui et non. 
 
Non car il s’agit de votre première expérience et celle-ci doit vous apporter, au-delà de “gagner votre vie”, vous devez vous former et pour que cela se passe bien il faut que l’environnement de travail s’y prête. Commencer votre carrière en faisant un burn out, non merci ! 
 
En revanche, oui il faut être prêt à faire des concessions. Peut être avez-vous en tête votre poste idéal et c’est une bonne chose. Cependant, vous devrez certainement mettre ce rêve de côté durant un temps. Vous n’obtiendrez pas le boulot de vos rêves à deux pas de chez vous sans faire d’heures supp’ du premier coup ! (Ou si, et alors vous êtes chanceux, profitez-en !) Un rêve se construit. Quelle étape pouvez-vous mettre en place pour l’atteindre plus facilement dans une à deux années ? L’objectif ici est de trouver un premier emploi pour gagner une première expérience, il y a toujours du bon à prendre.
 
Posez-vous la question des limites : qu’est-ce qui pour vous ne sera pas envisageable ? Sur quel point serait-vous intransigeant et sur quels autres points êtes-vous ouvert à la discussion ? Beaucoup d’agences vont certainement proposer des missions en freelance, ou bien des salaires moins élevés. De la même manière, élargissez votre recherche sur différents secteurs, différentes typologies de projet, différents types de structure.  

Si vous ne pouvez pour le moment ajouter une ligne sur votre CV dans la catégorie "expérience professionnelle", cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas ajouter de lignes à votre CV !

D’autre part, si vous ne pouvez pour le moment ajouter une ligne sur votre CV dans la catégorie “expérience professionnelle”, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas ajouter de lignes à votre CV ! Soyez actifs et gagnez en compétences par le biais d’autres expériences : service civique, bénévolat en association, formation. Si vous pouvez continuer de vous former, que ce soit par une spécialisation et un nouveau diplôme ou simplement une formation de quelques jours sur un logiciel ou une technique de construction, faites-le. Les connaissances ne sont jamais perdues et c’est peut être le petit plus qui fera la différence dans quelques semaines. S’engager, auprès d’une association ou en réalisant un service civique, va vous faire gagner en compétences humaines et montrer votre capacité à vous investir pour une cause ou un projet. C’est une autre façon d’optimiser le temps que vous avez et de garder confiance.
 
Depuis le déconfinement, le marché de l’emploi en architecture et dans le secteur de la construction reprend doucement. Très timide cet été, la reprise s’est plutôt faite en septembre. Pour la recherche d’un premier emploi, 80% des architectes trouvaient dans les 6 mois après l’obtention du diplôme. Cette année, cette recherche s’allongera certainement dans le temps, il faut persévérer !

highline

team@highline-group.com

© 2020 Highline Group

France

109 rue des Entrepreneurs

75015 Paris

+ 33 (0)1 42 72 57 45

United Kingdom

20-22 Wenlock Road

London N1 7GU

+ 44 (0)208 123 7877

%d bloggers like this: